Loading...
INSPIRATION ET DIRECTION SPIRITUELLE de l’ashram de Hauteville 2018-05-29T11:30:31+00:00

INSPIRATION
et DIRECTION SPIRITUELLE

SWAMI PRAJNANPAD

Swâmi Prajnanpad (1891-1974) est un sage indien né au Bengale. Intellectuel brillant, il a étudié la littérature anglaise et indienne et les sciences physiques avant de devenir professeur de physique. Il découvre les écrits de Freud en 1920 et rencontre son maître, Niralamba Swâmi, en 1922. Bien que marié et père d’une fille, il décide de mener une existence de moine. Il s’installe dans l’ashram de son maître après le décès de celui-ci et y accueille, selon ses propres mots, des personnes qui « veulent arrêter de souffrir et sont prêtes à se remettre en cause ». Ses élèves ont été marqués par sa liberté d’esprit, la synthèse qu’il avait su accomplir entre tradition et modernité, le caractère concret, audacieux et original de son enseignement et l’art avec lequel il se mettait au niveau de ses interlocuteurs, les acceptant tels qu’ils étaient et les guidant pas à pas.
Swâmi Prajnanpad n’a écrit aucun livre mais nous disposons de nombreuses lettres qu’il a écrites à ses disciples ainsi que de quelques entretiens enregistrés. Ces documents ont été recueillis et publiés en France grâce au travail de Daniel Roumanoff.

ARNAUD DESJARDINS

Arnaud Desjardins (1925-2011).
Ancien réalisateur à la Télévision française, grand voyageur, auteur de documentaires sur les spiritualités vivantes d’Orient, Arnaud Desjardins rencontre de nombreux grands maîtres en Asie, dont Mâ Ananda Mayi, qui sont autant d’influences et de bénédictions qui animent l’ashram de Hauteville. Il rencontre en 1965 Swami Prajnanpad à qui il doit sa propre transformation intérieure après neuf ans de séjours réguliers en Inde.
Sur la suggestion de Swami Prajnanpad, Arnaud Desjardins témoignera à son tour de l’enseignement qu’il a reçu en prenant lui-même en charge les élèves qui font appel à lui, ainsi qu’en publiant des livres qui toucheront de nombreux lecteurs. Il fondera en 1974 un premier ashram en France qui, par la suite, s’implantera en Ardèche en 1995 sous le nom de Hauteville.
Dans les dernières années de sa vie, Arnaud Desjardins a préparé ce qu’il appelait lui-même « l’après-Arnaud ». Il s’agissait d’assurer la continuité de la transmission après sa mort pour poursuivre l’accompagnement de ceux qui lui avaient fait confiance et accueillir les nouveaux-venus désireux de s’engager sur cette voie.

ERIC EDELMANN

Élève de longue date d’Arnaud Desjardins, Eric Edelmann a fondé à sa demande Mangalam, l’ashram d’Arnaud Desjardins au Québec (1994). En 2008, de son vivant, Arnaud l’a désigné comme numéro 2 de la sangha après lui. Depuis son décès en 2011, Eric est maintenant devenu le détenteur de notre lignée.

EMMANUEL DESJARDINS et THIERRY MARTIN

Depuis la mort d’Arnaud, survenue en août 2011, Emmanuel Desjardins, assisté de Thierry Martin, a pris la direction de Hauteville, conformément à la vision d’Arnaud.

VÉRONIQUE DESJARDINS

Arnaud a également reconnu une place particulière à son épouse Véronique. Elle témoigne de la dimension féminine de la voie et veille à la préservation de l’héritage d’Arnaud.

LES ENSEIGNANTS ACTUELS A HAUTEVILLE

EMMANUEL DESJARDINS

Emmanuel Desjardins est né en 1964. Fils d’Arnaud et de Denise Desjardins, il baigne dès sa petite enfance dans un climat spirituel nourrissant. Il a dix ans lorsque son père ouvre son premier ashram, le Bost, en Auvergne, qui le marque en profondeur, bien qu’il le vive avec ses yeux d’enfant puis d’adolescent. À 17 ans, il retourne à Paris pour suivre des études de sciences politiques et de sociologie. Il travaillera plusieurs années dans le milieu de la culture.
À l’âge de vingt-huit ans, une crise intérieure lui montre la nécessité d’effectuer un véritable travail sur soi et le pousse à approfondir l’enseignement de Swami Prajnanpad, tel qu’il est transmis par son père. En 1995, il intègre l’équipe de Hauteville et occupe alors diverses fonctions, entre autres : accueil des nouveaux venus, publication de la Lettre de Hauteville, responsabilité des séjours parents-enfants et adolescents. Il réalise en outre quelques films tels que Récit d’un itinéraire spirituel, dans lequel Arnaud Desjardins retrace son parcours spirituel depuis les groupes Gurdjief jusqu’à sa rencontre avec Swami Prajnanpad. Durant cette période, il poursuit et approfondit sa pratique et sa compréhension de l’enseignement. En 2005, il rejoint l’équipe des enseignants de Hauteville et commence à accompagner dans leur recherche intérieure celles et ceux qui viennent en séjour à Hauteville.
Son épouse, Fabienne Desjardins, travaille à ses côtés.
En 2009, il publie Prendre soin du monde, sur le thème « spiritualité et politique », ainsi que Spiritualité De quoi s’agit-il ?, un livre d’interviews de son père.
Depuis 2014, il assure la direction spirituelle de Hauteville.

Thierry

THIERRY MARTIN

Thierry Martin rencontre Arnaud Desjardins à 17 ans, au Bost, en 1978. Profondément imprégné par la rencontre avec son maître, il fait quelques séjours à Font d’Isière, le second ashram d’Arnaud Desjardins, termine ses études d’économie aux USA et s’engage ensuite dans une vie professionnelle active.
À 33 ans, Arnaud lui propose d’intégrer l’équipe de l’ashram et fait appel à lui notamment pour préparer la transition entre Font d’Isière et Hauteville. Il assume alors pendant treize ans, aux côtés d’Arnaud, la fonction de coordinateur d’une équipe de permanents qui s’étoffe – les lieux étant plus vastes – et d’administrateur de l’association, en charge des aspects matériels du fonctionnement de l’ashram. C’est par imprégnation et dans cette proximité particulière avec Arnaud que Thierry vit l’essentiel de sa sadhana, recevant « l’enseignement incarné » au fil de situations existentielles diverses, tant personnelles que professionnelles.
En 2008, Arnaud lui demande de prendre part à la transmission de la voie et Thierry assume depuis lors la fonction d’enseignant. Formé par Arnaud à ce qu’il appelait la « vision d’ensemble », il continue par ailleurs à assister Emmanuel dans sa fonction de direction de Hauteville, prenant part avec lui aux décisions concernant les orientations de la vie de l’ashram.

MARIE MATHIOT

En 1979, par le biais du yoga elle découvre les livres d’Arnaud Desjardins et l’enseignement qu’il transmet : l’adhyatma yoga. C’est à Ardenne, lieu animé par Alain et Claudie Bayod dédié à l’approfondissement de cette voie où elle vient régulièrement en retraite, qu’elle rencontrera Arnaud pour la première fois en 1983. Elle s’inscrit en 1981 à la formation proposée par l’E.F.Y. (École Française de Yoga) de Paris, devient enseignante de yoga, fait de nombreuses retraites à l’ashram de Font d’Isière, puis à Hauteville, guidée par Arnaud dans sa quête d’un engagement personnel plus entier.
Devenue maman, elle concilie son rôle d’éducatrice, de professeur de yoga, ses retraites et ses formations pour accompagner des personnes dans leur propre cheminement intérieur.
L’enseignement prenant une place essentielle dans son existence, elle réduit ses activités yoga et, en accord avec Arnaud, crée avec son ex-mari un centre affilié à Hauteville, Belle Chasse. Dès 2005, ils y recevront des personnes ayant besoin d’aide dans leur sadhana.

ALAIN BAYOD

Alain Bayod est né en 1946 à La Rochelle. Il se passionne très jeune pour une discipline alors quasi inconnue, le yoga, qu’il pratique intensément, parallèlement à la découverte du végétarisme et du jeûne.
En 1970, il crée une des premières école de yoga française et rencontre Arnaud Desjardins. De 1973 à 1977, il se rend régulièrement en Inde pour étudier le yoga auprès de B.K.S Iyengar et séjourner auprès de Ma Anandamayi. Alain fréquente assidûment le Bost, premier ashram d’Arnaud Desjardins, en Auvergne.
En 1982, encouragé par Arnaud, il crée l’ashram d’Ardenne où il accueillera Ma Amritanandamayi de 1992 à 1997. Il anime Ardenne pendant quinze ans, y  guidant plusieurs centaines de personnes en lyings (travail sur l’inconscient) et en entretiens.
En 1993, il rencontre le philosophe humaniste Douglas Harding dont il restera proche jusqu’à sa mort. En 2002, Alain rejoint l’équipe des enseignants de Hauteville.
De 2006 à 2015, il nourrit sa pratique spirituelle par la fréquentation du désert, des monastères, puis de l’Inde : Tiruvannamalaï, Chandra Swami. La vie lui présente depuis 2016 un nouveau défi sous la forme d’un myélome qui semble stabilisé et lui permet de continuer à transmettre.

VERONIQUE DESJARDINS

C’est en 1973 que Véronique Loiseleur rencontre Arnaud Desjardins, un an avant l’ouverture de son premier ashram, le Bost. Elle s’engage aussitôt auprès de lui en tant qu’élève. En 1986, elle devient sa compagne ; ils se marieront en 1996. Aux côtés d’Arnaud, elle a contribué à la fondation de l’ashram d’Hauteville, à la rédaction de plusieurs de ses ouvrages et coanimé avec lui des séjours d’approfondissement à Hauteville, au Québec et au Mexique.
Véronique Desjardins a par ailleurs dirigé la collection des « Chemins de la Sagesse » aux Éditions de la Table Ronde pendant 17 ans et écrit plusieurs ouvrages (Anthologie de la non-dualité, Les Formules de Swâmi PrajnânpadCe que vous aurez délié sur terre).
Depuis la mort d’Arnaud Desjardins, elle exerce une grande partie de ses activités à l’extérieur d’Hauteville (conférences, séminaires et groupes de femmes), dans la continuité de ce qu’Arnaud lui a transmis.

 

INTERVENANTS EXTÉRIEURS

Chaque année, Jacques Castermane, May Kazan, Gilles Farcet et Christophe Massin apportent leur contribution lors de séminaires ou de journées-rencontres.

JACQUES CASTERMANE

MAY
KAZAN

GILLES
FARCET

CHRISTOPHE MASSIN